Composter

composter
Étape 1
Commencez le compostage dès le printemps.

Les températures qui  montent favorisent le procès de décomposition. C’est pourquoi on vous conseille de commencer le compostage dès le printemps.

Étape 2
Choisissez un bon endroit pour composter.

Le tas de compost ne peut pas être trop sec ni trop mouillé. Il lui faut aussi quelques heures d’ensoleillement par jour. Un endroit à la mi-ombre est donc l’idéal.

Étape 3
Employez le matériel approprié pour une aération optimale.

Si vous avez un petit jardin, il est préférable d’employer un composteur( un fût à compost). Si votre jardin est un peu plus grand, le bac à compost est plus indiqué. Vous pouvez aussi opter pour le tas de compost.
Le choix détermine la façon d’aération. Dans un composteur, vous pouvez employer un aérateur( une tige d’aération). Si vous optez pour le bac à compost, il vaut mieux mettre 2 bacs de sorte que vous pouvez transférer le contenu de l’un vers l’autre. Il est aussi préférable de couvrir les bacs à compost pour que le compost ne devienne pas trop humide.

Étape 4
Un bon équilibre entre les déchets de cuisine et les déchets du jardin est indispensable.

On obtient une bonne décomposition des matières, en apportant en part égales des déchets verts et humides, tels les restes alimentaires  et les tontes de pelouse avec les déchets bruns et secs (émondes, feuilles mortes, sciure de bois,..). Les déchets bruns structurent le compost.

Astuces
  • Découpez ou broyez les déchets pour accélérer leur décomposition.
  • Mettez toujours des déchets frais sur le tas de compost.
  • A partir de 6 mois voire un an après le début du compostage, le compost est prêt à l’emploi. Le jeune compost (contenant encore des morceaux) s’emploie de préférence comme couvre-sol. Le compost qui a atteint sa pleine maturité (très léger et fin) peut s’employer à toutes les fins.